Analyse épisode pluvieux 3/2/21

Après la pluviométrie importante des mois de décembre (113mm) et janvier (152) dont 68mm entre le 27/1 et le 1/2, la pluie de 25 mm sur 4 heures (6h-10h), sans être exceptionnelle, a provoqué une hausse rapide et importante du niveau de la Marque, à PONT-à-MARCQ et ENNEVELIN, laissant craindre un débordement et l’inondation d’habitations.                    Situation due essentiellement à la saturation des sols et fossés, la Marque étant à un niveau moyen avant la pluie.

Sources : caméras Tourmignies et Pont à Marcq                                                                                            relevés pluviométriques SOS Marque

Le pic du niveau d’eau a été atteint : – A TOURMIGNIES vers 12h (1m,40) bien inférieur à des situations antérieures (2m).   La ZEC  de Drumez et le bassin de rétention en amont de Tourmignies, bien que peu remplis, ainsi  que l’élargissement des ponts, ont permis de limiter la montée du niveau d’eau.

– A PONT à MARCQ vers 14h (2m08), l’eau arrivant au seuil de l’habitation de M. LEBLANC et  de   l’entreprise AURA sans y pénétrer.

– A ENNEVELIN  1m90 vers 16h (crainte d’inondation d’habitations).

Nous avons déjà constaté, en mars et en octobre 2020, que, suite à plusieurs jours de pluie d’intensité normale, on ne retenait pas suffisamment l’eau dans les zones d’expansion de crue (débit insuffisant pour le réglage de la vanne) et qu’elle s’accumulait en aval où la pente est plus faible (Pont à Marcq, Ennevelin ) provoquant une forte élévation du niveau d’eau et un risque d’inondation.

Le pic de niveau au Pont Tordoire étant vers 13h, on ne peut estimer l’impact de l’abaissement de la vanne de 8cm vers 19h30, pour lequel nous vous remercions.

TOURMIGNIES est protégé contre les inondations par la ZEC de DRUMEZ, le bassin de rétention en amont de TOURMIGNIES mais aussi par l’élargissement des ponts qui accélère le débit mais accentue le risque d’inondation pour l’aval.

La ZEC du PONT TORDOIRE est prévu pour protéger l’aval. Le réglage de la vanne doit être réalisé dans cette optique.

Nous vous demandons de conserver le nouveau réglage de la vanne afin de voir son impact lors du prochain épisode pluvieux et de prévoir la possibilité d’une nouvelle intervention à la baisse si :

– le niveau de 1m90 à Pont-à-Marcq est atteint (caméra);                                                                                                             – la pluie persiste;                                                                                                                                                                                       – le niveau à TOURMIGNIES ne diminue pas.

                                                    Amont digue Pont Tordoire                                                          

                             3/2/2021 15h                                                  4/2/2021 15h

 

                                       Pont Tordoire entrée buse sous la digue  

                              3/2/2021 15h                                                4/2/2021 15h                                             

 

Pont-à-Marcq Entrepise aura 3/2/2021 14h

 

ENNEVELIN Zéqueul 3/2/2021

 

Selon une étude réalisée par Météo-France, les projections climatiques montrent que, durant les années à venir, on aura des périodes plus sèches et plus longues l’été et des pluies plus importantes l’hiver ce qui va aggraver la situation pour le secteur PONT-à-MARCQ – ENNEVELIN.                                                                                                                                         Autre facteur aggravant, l’imperméabilisation des sols.

Le bureau d’études hydrauliques SAFEGE avait préconisé, en priorité 2, la réalisation de 2 bassins de rétention dont le principe de fonctionnement est différent  et complémentaire aux zones d’expansion de crue :

– amont de Pont à Marcq 24 000m3 avant-projet Am5 (1)                                                                                                                    – amont d’Ennevelin 25 000m3 avant-projet Am6 (1)

            Nous vous demandons d’étudier la réalisation de ces deux aménagements

CAPPELLE EN PEVELE

            Le débordement du Zécart n’a pas atteint d’habitations, son niveau de pic de crue étant de 20cm Inférieur au niveau d’inondation.

Le Zécart, affluent de la Marque, traverse le centre de la commune en souterrain dans un aqueduc qui est un obstacle à l’écoulement et provoque les débordements.

Suite à l’inondation de 2005, des travaux ont été réalisés en aval de CAPPELLE en PEVELE pour faciliter l’écoulement mais ils n’ont  pas été  suffisants puisqu’en 2016 et 2019, CAPPELLE en PEVELE a de nouveau été inondée et c’est en amont qu’il faut retenir l’eau.

En 2002-2003 le bureau d’études Hydrauliques SAFEGE, qui a préconisé les aménagements hydrauliques sur le haut bassin versant de la Marque dont une partie ont été réalisés, a attiré l’attention, dans son rapport, sur l’intérêt d’une zone d’expansion de crues à CAPPELLE en amont du Pont Naplet.

 

Nous vous demandons la réalisation d’une étude limitée à la partie haute du bassin versant  du Zécart pour déterminer les caractéristiques d’une zone d’expansion de crues pour protéger CAPPELLE EN PEVELE.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *